Association Athlétique Nogarolienne : site officiel du club de rugby de NOGARO - clubeo

Le derby pour Auch

18 décembre 2018 - 19:22

nogaro 20 auch 23

MT : 10-9. Arbitre : Julien Arrougé (Nouvelle-Aquitaine).

Pour Nogaro : 2 E Destruhaut (10, 42), 2 P (7, 59) et 2 T (11, 42 Peyret.

Pour RC Auch : 2 E Couzier (71) et Baczkowski (76), 3 P (8, 27, 31) et 2 T (71 et 76) Lagardère.

NOGARO : Aurensan ; Laffitte, Monier, Lallier, Toures ; (o) Peyret, (m) Destruhaut ; Hueso, Lamarque, Maronese ; Cagnin (cap), Gori ; Gestede, Achilli, Bouin. Sont entrés en jeu : Cazeneuve, Hubert, Filituulaga, Bibe, Foures, Ducamin, Sampere.

Carton jaune : Aurensan (26), Lallier (50).

AUCH : Vignes ; G. Sourrouille, A. Sourouille (cap), Lagardère, Minelli, (o) Gassiot Bitalis, (m) Delom ; Thierry, Clauzade, Villeneuve ; Croce, Baczkowski ; Joya, Bossue, Janlin. Sont entrés en jeu : Maris, Candelon, Fossaert, Revishvilli, Couzier, Hueber, Huertas.

Carton jaune : Villeneuve (37)

Carton blanc : Fossaert (58).

 

Tout d'abord il est à souligner l'excellent état d'esprit et la tenue de ce derby retour devant un millier de spectateurs venus des quatre coins de l'Armagnac. Les deux équipes avec leurs arguments ont cherché à produire du jeu et on se demande encore comment Nogaro, auteur d'un relâchement coupable en fin de rencontre, a laissé échapper un succès qui lui tendait les bras jusqu'à la 75e minute ?

Par contre le retour presque inespéré des Auscitains prouve qu'ils ont de la ressource. En plantant deux essais dans les dix dernières minutes le RCA revient du diable Vauvert.

Oui parce que les «Tangos» ont parfaitement tenu le choc face au leader de la poule en prenant le score dès les premières minutes avec un Maxime Peyret impérial dans les tirs au but (3-0, 7e). Et si Auch revient à égalité sur pénalité d'Anthony Lagardère (3-3, 7e) ensuite les locaux vont faire front avec courage, abnégation et prendre le score pour eux jusqu'à la 75e. Ils éteindront ainsi les velléités adverses. Un RCA qui sera pourtant près de conclure à plusieurs reprises. Nogaro réaliste en ne venant qu'une fois dans le camp «rouge et blanc» pointera après un remarquable travail de ses avants. Paul Destruhaut, demi de mêlée filou, se jouera de la défense adverse (10-3, 11e). Les réactions auscitaines seront endiguées par une défense nogarolienne coriace, mais qui sera souvent sanctionnée, Lagardère ramènera les siens à 9-10 aux citrons.

La seconde période verra les gars du capitaine Mathieu Gagnin démarrer à fond et marquer après une longue percée de Simon Aurensan qui retrouve ses avants et encore Paul Destruhaut qui se faufilera en terre promise (17-9, 42e).

Le RCA injectera ensuite du sang neuf, Lagardère ratant une pénalité, Nogaro poursuivra ses efforts et Peyret récompensera l'investissement «Tango» pour un 20 – 9 à la 58e. On s'est dit alors que les chances du RCA s'amenuisaient. Jusqu'à la 70e où Frédéric Couzier trouvera l'intervalle (16-20 70e) et dans un ultime rush ce sera le deuxième ligne du RCA, Baczkowcki, qui tendra ses longs bras pour un 23-20 à la 74e prompt à ruiner les espoirs nogaroliens. Une AAN légitimement frustrée, alors que le RCA peut remercier le père Noël. Lui qui est allé chercher un succès en toute humilité.

«Ça ne pardonne pas»

Dans les travées de l'accueillant stade de Nogaro, les supporters ont fait part de ses griefs, contre l'homme au sifflet, mais la réflexion qui revenait le plus souvent de la bouche de connaisseurs comme dans celle des entraîneurs de l'AAN c'est «qu'il y a eu des erreurs de stratégiques. On était très bien dans le match jusqu'à dix minutes du final, mais après on a eu des passages à vide, que l'on a payé très cher, passage à vide direct, soit sur du jeu au pied soit sur de la conquête directe manquée et face à une équipe de ce calibre ça ne pardonne pas»

Patrick Bosque co-entraîneur après le derby retour à Nogaro. «C'est une victoire dans les dix dernières minutes, après ce qui nous fait plaisir c'est qu'a force de faire traité de mercenaires ou de ce que vous voulez, il y a un groupe derrière tout ça. Je pense que des individualités n'auraient pas pu renverser cette partie. Nogaro peut revenir aussi à 23-23, mais ils ont préféré prendre des points. Très très content de mon équipe qui fini la saison 2018 avec une victoire à l'extérieur. C'est très encourageant, avec en plus des conditions climatiques qui ne nous favorisent pas. Et je répète cela fait que deux ans que ce club existe, donc il faut arrêter, le FCA et tout le reste, maintenant c'est le RCA. On est reparti avec des jeunes et l'équipe réserve tourne bien. Elle est première de poule avec des gars qui ont entre 18 et 20 ans. La formation est et reste quelque chose de prépondérant. On est content et fier de nos jeunes et on gagne face à une très bonne équipe de Nogaro habitué à jouer les phases finales».

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 4 Compétiteurs
  • 8 Supporters

Aucun sondage