Association Athlétique Nogarolienne : site officiel du club de rugby de NOGARO - clubeo

Condom pour un petit point

24 septembre 2018 - 22:15

C'est un derby gersois qui commence sur des coups d'éclat, à savoir deux turnovers exploités par Condom (avec des liaisons 9-12 au passage). Deux passages à dame de Bon et de Labourdère qui vont, certes, lancer sur orbite la SAC (10-0, 14e) mais qui vont également endormir les efforts des «rouge et noir». Derrière, et dixit Fred Pujo, entraineur-ouvreur de Condom, ce sera le «néant». Approximatif dans sa ligne arrière et bien plus resserré devant, Nogaro va tenter alors de revenir devant la torpeur locale mais les moments clés dans les 22 ne vont pas sourire (que d'en avant dans ce premier acte !) et les deux formations rejoignent les vestiaires avec ces dix points d'avance pour la SAC (16-6).

 

Plus réalistes et avec une mainmise relative sur la rencontre, l'AAN va tout d'abord envoyer plusieurs temps de jeu pour un essai d'orfèvre à la 44e pour Monier avec au passage un super retour intérieur de Bibe (16-13). «Back in the business», Nogaro va alors s'appuyer sur les fautes condomoises notamment défensives et à chaque offrande c'est l'arrière tango qui engrange. D'abord pour l'équité (16-16, 53e) puis pour prendre les commandes à la grande stupeur du public de Condom qui pensait pourtant que le plus dur avait été fait (16-19, 59e). Il suffisait alors à Nogaro de pousser encore et toujours devant des Condomois bien en clin à jouer les Pères Noël ce dimanche. «Il suffisait» restera malgré tout de l'ordre de l'imparfait car en mode offensif un déblayage trop virulent de Filituulaga (carton jaune) fera tourner le vent de cette rencontre. Et c'est le centre Biensans qui en profitera pour inscrire un nouvel essai et reprendre le large avec les siens (23-19, 66e). Le chaud puis le froid avec un nouveau cadeau des joueurs du duo Pujo-Bach et Peyret réduira le score juste 120 secondes plus tard (23-22, 68e). L'arrière nogarolien aura bien la pénalité de la gagne à la 73e mais les perches se déroberont laissant Max Peyret à une statistique au pied de 6/8 honorable. Dire que Condom et/ou Nogaro méritaient la victoire s'avère alors difficile tant chacune des deux équipes pourra s'en vouloir de s'être, soit endormi, soit d'avoir mal géré les temps cruciaux…

La marge de progression est grande des deux côtés mais auteur de trois essais, on ne peut toutefois pas dire que Condom a volé son succès.

 

condom 23 nogaro 22

MT : 16-6 ; 300 spectateurs ; arbitre : M.Bordat (Ligue Occitanie – Béziers)

Pour Condom 3 E de S.Bon (11e), de Labourdère (14e) et de Biensans (66e), 2 P de Courrèges (21e et 40e), 1 T de Courrèges (66e)

Pour Nogaro 1 E de Monier (44e), 5 P de Peyret (20e, 40+6e, 53e, 59e, 68e) et 1 T de Peyret (44e)

Evolution du score : 5-0, 10-0, 10-3, 13-3, 16-3, 16-6, MT 16-6, 16-13, 16-16, 16-19, 23-19, 23-22

CONDOM Courrèges ; S.Bon, Berard, Biensans, Beyries (o) Pujo (m) Labourdère ; Nacagilaba, Buadromo, Babon ; L.Pitton (cap), Gasc ; Perna, Dauzac, Y.Pitton. Sont entrés en jeu : Seris, Gramont, De Castro, Charles, Laborde, Lannelongue, J.Bon

Carton jaune Nacagilaba (58e)

Carton blanc Dauzac (40+5)

NOGARO : Peyret ; Auresan, Monier, Lallier, Laffitte (o) Pujol (m) Castaignède ; Bibe, Hueso, Maronese ; Cagnin (cap), Foures ; Gestede, Achilli, Cazeneuve. Sont entrés en jeu : Bouin, Mastrolillo, Filituulaga, Peres, Couralet, Ducamin, Castaignon

Carton jaune Filituulaga (63e)

Réserves : 15-8.

Ils ont dit

Fred Pujo, entraineur-ouvreur de Condom «On inscrit deux essais sur turnovers puis derrière cela c'est le néant. C'est plus la victoire qu'on retiendra mais sincèrement la manière n'était pas là. Après on ne va pas trop faire la fine bouche car on sort d'une rencontre où on a pris 40 points. On est en train de mettre en place des thèmes de travail et on va travailler très dur pour y arriver mais sur ce dimanche on ne peut que progresser.»

Franck Lapeyre, coach de Nogaro «On inscrit le plus bel essai du match sur des choses bien construites qu'on essaie de mettre en place. Après le match n'a pas été terrible. Si on m'avait dit à la 20ème qu'on vendrait mourir à 23-22, je n'y aurai pas cru. On a réussi à recoller mais nous n'avons pas été suffisamment forts sur la gestion des temps forts/faibles. Sans ce carton jaune probablement qu'on serait arrivé à les accrocher. Après on a un groupe qui a changé à 50 % et on doit prendre nos marques. Sur l'essai qu'on marque on a vu que ce n'était pas impossible.»

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 4 Compétiteurs
  • 7 Supporters

Aucun sondage